Séminaires mensuels du Pont Freudien 2018-2019

Les Séminaires mensuels du Pont Freudien 2018-2019 démarrent mercredi 19 septembre 2018.

Ils portent sur le Séminaire V Les formations de l'inconscient, de Lacan :
Jacques Lacan, Le Séminaire
Livre V Les formations de l'inconscient (1957-58), Paris, Seuil, 1998.

Les séances de séminaires mensuels ont lieu à l'UQAM, local DS-1715, le mercredi soir de 19h à 21h.
Le séminaire mensuel est ouvert à tous.

Étude du Séminaire V Les formations de l'inconscient, de Jacques Lacan

En 1957-58, Lacan tient son séminaire sous le titre : Les formations de l'inconscient (1).
Lacan aborde les formations de l’inconscient par un commentaire de l’ouvrage de Freud sur le mot d’esprit (2), auquel les sept premières leçons sont consacrées. L’analyse du Witz - mot d'esprit - donne les coordonnées du sujet de l’inconscient, étranger à sa propre perception de lui-même. La structure du mot d’esprit met d’emblée l’accent sur l’Autre, car le mot d’esprit nécessite la sanction et l’authentification de l’Autre.
Le trait d’esprit équivaut à une création dans laquelle le désir trouve à se faufiler. C'est une réalisation de désir, en tant que formation de l'inconscient, que l’Autre entérine. L’Autre authentifie une signification nouvelle, non contenue dans le code ; ce qui donne un Autre de la garantie « capable de donner le fondement de la loi ». La satisfaction propre du witz réside dans le fait de faire passer quelque chose du désir « hors code »,  et d'en recevoir tout de même la reconnaissance de l’Autre.

La deuxième partie traite de la logique de la castration, à partir du Complexe d’Œdipe et de la métaphore paternelle. Le Séminaire V se prête à une étude minutieuse, étage par étage, du graphe du désir, véritable construction du sujet, en lien avec l'Autre. Le graphe, enrichi au fur et à mesure de notations cliniques, condense les développements freudiens sur l’Œdipe. Lacan procède alors à une lecture détaillée des textes freudiens.
L’objet, le signifiant, la demande, le désir, la pulsion, trouvent à s’insérer dans le graphe, qui figure progressivement un grand Autre à multiples étages, que le sujet a à parcourir, jusqu’au Nom-du-Père, signifiant ultime assurant la stabilité de la construction œdipienne.
Le sujet se trouve affecté par le désir, mais ne peut parvenir à l’articuler, à véritablement le signifier du fait de la subversion de ce désir par le signifiant.

La troisième partie intitulée « La signifiance du phallus » aborde le fait qu'à travers une succession d’opérations, le phallus prend en charge l’ensemble de la signification, en tant que « symbole général de cette marque, de ce manque fondamental nécessaire à introduire le désir dans le signifiant », à condition que soit en place le signifiant particulier qu’est le Nom-du-Père et qui assure l’ancrage du signifiant dans la loi.
Le séminaire sur Les formations de l’inconscient est un véritable traité sur cette notion si problématique et difficile à saisir qu’est le phallus.

La quatrième partie revient sur le désir, à partir de la dialectique du désir et de la demande dans la clinique et les cures des névrosés. Lacan, à partir du désir, interroge la clinique de l’hystérique et de l’obsessionnel.
Subverti par le signifiant et restant de ce fait toujours inexprimé, le désir demeure au-delà du signifiant, à quoi les symptômes hystérique et obsessionnel ouvrent des voies d’accès différentes. L’Autre est à la fois le lieu où se découvre le désir et en même temps une structure qui empêche sa réalisation. Face à cette impasse constitutive du sujet, l’hystérique accentue l’insatisfaction du désir, et cherche dans le désir de l’Autre l’indice du sien propre, tandis que la stratégie de l’obsessionnel est de faire du désir un désir interdit, impossible, qui nie l’Autre comme tel.

Le chapitre XXIV, « Transfert et suggestion », donne des indications précieuses concernant l’opération analytique, séparant la suggestion du transfert, et permettant ainsi au sujet de trouver accès à son désir.

Nous étudierons cette année 2018-2019, les deux premières parties du Séminaire V « Les structures freudiennes de l'esprit » et « La logique de la castration », soit les 13 premiers chapitres.
L'année suivante sera consacrée aux deux dernières parties.

(1) Lacan J., Le Séminaire, Livre V, Les formations de l’inconscient, Paris, Seuil, 1998.
(2) Freud S., Le mot d’esprit et ses rapports avec l’inconscient, Paris, Gallimard.

Calendrier : Mercredi 19h à 21h  

  • 19 septembre 2018 : chapitre 1 - Pierre Lafrenière
  • 10 octobre 2018 : chapitre 2 - Anne Béraud
  • 7 novembre 2018 : chapitre 3 et 4 - Amal Wahbi
  • 5 décembre 2018 : chapitre 5 - Mercedes Rouault
  • 23 janvier 2019 : chapitre 6 - Pierre Lafrenière
  • 20 février 2019 : chapitre 7 - Mercedes Rouault
  • 13 mars 2019 : chapitre 8 - Amal Wahbi
  • 10 avril 2019 : chapitre 9 - Fernando Rosa
  • Dimanche 28 avril 2019 : les chapitres 10 et 11 seront commentés par l'invitée du Pont Freudien : Dalila Arpin, dans le cadre de la 47e rencontre du Pont Freudien
  • 22 mai 2019 : chapitre 12 - Fernando Rosa
  • 5 juin 2019 : chapitre 13 - Ruzanna Hakobyan
  Les chapitres 10 et 11 seront commentés par l'invitée du Pont Freudien : Dalila Arpin, dimanche 28 avril 2019

L'enseignement du séminaire mensuel est dispensé par Anne Béraud, Ruzanna Hakobyan, Pierre Lafrenière, Fernando Rosa, Mercedes Rouault, Amal Wahbi.

Le séminaire mensuel du Pont Freudien est ouvert à tous.

Activités de formation continue

La lecture d'articles ou d'ouvrages scientifique ou professionnels est considérée comme admissible à titre d'activités de formation continue par l'Ordre des psychologues. Le Pont Freudien remettra une attestation de participation au séminaire mensuel.

Lieu

UQAM, Local DS­-1715. Pavillon J.­-A.­ De Sève (DS), 320 rue Sainte-­Catherine Est, Montréal. Métro Berri­-Uqam.

Tarifs

Pour 1 an de séminaires mensuels : Tarif régulier : 100 $ Tarif étudiant : 80 $
Par séance de séminaire mensuel : Tarif régulier : 12 $ Tarif étudiant : 10 $

Renseignements

Anne Béraud : (1) 514 814 3958  anne.beraud [at] pontfreudien.org